allemagne USA
Arm aber sexy,  BBB: bars, boites et bières!

Les allemands sont-ils des américains comme les autres?

Il fait froid, il commence à neiger et tous les blogs du coin de parle que de cela.  Même si je suis quelque peu en panne d’inspiration ces derniers temps, je n’en suis quand même pas au point de sortir une recette des « 10 façons de survivre passer l’hiver à Berlin » ou « les meilleures adresses ou s’acheter des collants en laine pour éviter une éventuelle nécrose de ses membres antérieurs« .

Non, voyez-vous, quand je pense à « froid » et que j’associe cela à « bière », ça me donne immédiatement « Beck’s Ice » (je suis désespérante je sais..), un petit rafraichissement agréable en été (je fais des posts de saison n’est-ce-pas). Donc par extension je pense à Beck’s, une brasserie et une marque de bière allemande produite à Brême, distribuée dans de nombreux pays à travers le monde.

Vous la connaissez, c’est la bière par excellence des films teenages-étudiants des facultés américaines. Elle est tellement américanisée que je ne pensais pas en arrivant à Berlin découvrir les origines germaniques du breuvage.

Et cette constatation n’inclut pas que cette marque de bière damned! Elle est élargie à l’art , à la musique (même Tokyo Hotel a traduit ses propres chansons en anglais!), bref à la culture germanique dans son ensemble. Dites moi si/que je me trompe, mais les allemands sont globalement très réceptifs et friands de nouveautés en venance des US.

Une question me tarraude donc depuis un moment: pourquoi toutes les trucs allemands ultra-connus (hormis Hitler hein) à l’étranger sont confondus très facilement avec du merchandising américain? Ont-ils honte de leurs art-culture-produits? En même temps peut-être que les français sont des allemands comme les autres hein :)

À la base, je voulais représenter cet article avec des screenshots de films dans lesquels on pouvait voir des Beck’s. Faute de temps et de moyens, je mettrais donc la BO du film les lois de l’attraction qui illustre à la perfection mon ressenti actuel.

La prochaine fois je vous parlerai duCortina Bob à Kreuzberg, un bar sympa avec ces concerts punks et ces gens bien comme on les aime!

Au fait j’suis sur Facebook un peu plus que sur le blog, abonnez-vous et viendez voir ce qu’il s’y passe –> @biereberlinrock

J'ai 32 ans, j'habite à Berlin depuis 9 ans. J'adore la bière, surtout la belge, et je suis ambassadrice du bon goût à la française natürlich (je suis la Nadine de Rothschild du rock, rien que ça!)

4 commentaires

  • Gianfranco

    Faut dire que la présence militaire US a toujours été très forte en Allemagne, et pour un pays qui, au lendemain de la 2nde guerre mondiale, se devait de repartir d’une page blanche (ou presque), l’influence américaine n’en a été que plus forte. Ceci explique en partie cela.

    Sinon, pas mal cette BA, un petit film sympa à regarder je pense. Thanks !!

  • Pauline

    Je ne voudrais pas jeter un froid mais il est possible que la raison soit bien glauque…J’ai eu une conversation sur un sujet similaire avec de très bons amis allemands et ils m’ont dit que je ne devais pas chercher la culture allemande. Elle est morte, d’après eux, en gros depuis la seconde guerre, et personne ne va s’en vanter pour le présent. Il reste les cultures locales, le passé, mais pas le coeur de ce qu’était l’Allemagne, son inventivité ou sa profondeur- il y aurait eu trop d’expatriation suite à la guerre. Bon, après, ils étaient peut-être dépressifs ce jour-là. Je n’ai jamais entendu rien d’autre à ce propos et je n’ai pas trop envie de redemander. Mais ça me trotte dans la tête. C’est peut-être lié à leur tendance à tout mettre sous l’étiquette US?
    Et il y a sans doute un peu beaucoup de ce que dit Gianfranco au-dessus ;)
    Sinon je te rassure: tu n’es pas désespérante, mais intéressante! Non mais!

  • Nat

    Oui je sais la guerre la guerre…merci pour la réflexion Gianfranco! Et tu sais, faut pas croire, j’adore les States et plus particulièrement les films teenages comme celui-ci (le livre est mieux, je te conseille si tu ne connais pas Brett Easton Ellis soit dit en passant).

    Et merci Pauline. Si les allemands eux-mêmes se voient comme ça (putain cette culpabilité qui reste sur 30 générations!), on n’est pas sauvé! Quand je dis que je suis désespérante, c’est que je rapporte tout à la bière rrraaahhhh ;)

  • Gianfranco

    Nat, j’espère bien que tu ne souffres pas d’anti-américanisme primaire ! quel vilain défaut serait-ce là ! Je sais bien que mon commentaire précédent était assez basique, mais des dizaines de milliers de GI’s pendant des décennies, ont « débarqué » avec pas seulement leurs chars et leurs avions, mais avec toute leur Culture, au sens large. Et forcément, quand du côté allemand tu repars de (presque) zéro sur bien des plans, je pense que tu as vite fait de les prendre pour modèle dans bien des domaines.
    Et je connais Brett Easton Ellis, mais je ne crois pas l’avoir lu ! (en tout cas pas Les lois de l’attraction)

    Pauline, j’espère aussi que tes amis étaient dépressifs ce jour-là, mais j’en doute malheureusement….Et ton blog est très chouette, j’y reviendrai !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *