Arm aber sexy

L’album du jour: The Wall – Pink Floyd

Chers lecteurs adorés,

aujourd’hui on cause album, à défaut de chanson du jour, et quel album: The Wall des Pink Floyd !

Un album über-connu doublé d’un concert exceptionnel en 1990 à Berlin après la chute du mur.

Album The Wall – Pink Floyd

Le rapport au mur de Berlin étant évident, l’album n’en a pas perdu, même depuis la réunification allemande, en puissance.

Justement …

Vous n’avez pas oublié que depuis mars 2013, je vous tiens au courant des faits et gestes (comme la plupart de mes collègues blogueurs berlinois) des méchants capitalistes et promoteurs immobiliers concernant la East Side Gallery aka le mur de Berlin.

Première piqure de rappel le 27 mars où l’on apprenait que des pans du mur avaient été détruits et qu’un rassemblement (spontané ou presque) avait sauvé in-extremis les autres morceaux. La conversation Facebook est encore visible là :)

Ensuite, David Hasselhof est venu pousser un coup la chansonnette pour défendre ce mur et cette ville qui l’avait tant choyé en 1989 (je pense que c’était surtout du à cette veste de lumière incroyable qu’il portait lors de son concert mais cette vision des choses n’engage que moi ^^ !!)

Et cet après-midi, c’est Roger Water, membre fondateur des Pink Floyd, qui vient soutenir la East Side Gallery. Car oui, les Pink Floyd, c’est avant tout un album phare des années 70-80, et un des plus grands album de tous les temps !! Bon ok, je ne peux pas être objective c’est certain…n’oubliez pas que « Time » est une de mes chansons préférées du monde entier (dixit la méga fan de rock que je suis) :D !

Combien de rockstars faudra-t-il encore accueillir pour que ce mur soit enfin sauvé ! J’en appel à Bowie, Iggy Pop et Nick Cave à venir manifester pronto: je leur paierai même l’apéro :p

Voici la première partie du concert mythique des Pink Floyd à Berlin en 1990.

Enjoy !

Et si vous étiez dans les parages cette après-midi, n’hésitez pas à raconter votre parcours en commenraire svp :)

Au fait j’suis sur Facebook un peu plus que sur le blog, abonnez-vous et viendez voir ce qu’il s’y passe –> @biereberlinrock

J'ai 32 ans, j'habite à Berlin depuis 9 ans. J'adore la bière, surtout la belge, et je suis ambassadrice du bon goût à la française natürlich (je suis la Nadine de Rothschild du rock, rien que ça!)

7 commentaires

  • Berliniquais

    Super! Merci pour le rappel musical. J’ai écouté l’allocution de Roger Waters, elle a duré 4 minutes devant 200 pèlerins sous la bruine… C’est pas comme ça qu’on arrêtera les requins de la finance :-(

  • Nat

    Arrggh quel dommage ! Mais aussi pourquoi c’est toujours au beau milieu de l’après-midi, pas pratique quoi. Hasselhof était venu un dimanche et ça avait rassemblé les foules ! Va falloir que Waters investisse dans une veste luminescente ;)

  • Helene

    Sinon, moi c’est « Echoes » et « Great gig in the sky » mes favorites.

    Pour l’apéro avec David, James et Nick, je ramène les cacahuètes. Mais ce que tu as de bons goûts musicaux Tata ;)

    Et merci pour la vidéo (même si je trouve toujours autant que Cindy Lauper a massacré la part II).

  • Nat

    Ca c’est possible (maiz Sinned a sauvé la fin de la première alors :)).
    Pour les goûts, bah merci … ceci dit, je n’ai rien à voir avec toutes ces rockstars d’un temps berlinoises (les Inrocks n’ont toujours pas appelé misère ;)

  • Helene

    Comme si il avait besoin d’une veste à paillettes, le Roger…
    Peu de monde effectivement et beaucoup de journalistes étrangers de mon côté du podium.
    Peu de monde, et le fait d’être en pleine après-midi ne le justifie pas. Les Berlinois sont-ils fatalistes ? Plus de 90.ooo signatures sur la pétition, et si peu aujourd’hui sur place ? On ne peut quand même pas laisser disparaître un lieu de mémoire de cette façon… et pour quels profit ?
    Berlin devient donc « Stupide mais sexy » en se vendant ainsi aux promoteurs. Mais retour à l’événement.

    En bande-son, entre deux speechs du collectif, « Welcome to the Machine ». Les consignes et le déroulement du happenning sont données. Surtout, ceci n’est pas une conférence de presse.
    A 15h la circulation est coupée pour que la petite foule se place devant le mini-scène. Très sage sont les gens. Roger arrive, d’abord un photoshot devant la partie du Mur reprenant la fameuse illustration de l’album « The Wall ». Ensuite relax, il monte sur scène pour un petit discours improvisé. Le cheveux et la barbe naissante sont blancs, mais la fougue est toujours celle des jeunes années.

    [c’est à ce moment que la méga-fan en moi se pince mentalement à répétition : p… Roger Waters à 1m de moi Aaaaaaaargh !]

    Sympa le discours, mon moment préféré c’est quand il avoue avoir plus l’habitude de militer pour démolir les murs que pour les conserver.

    Pendant ce temps-là, la grue tourne au-dessus de nos têtes, amenant de nouveaux blocs, on entend les coups de marteaux et les bruits du chantier. C’est un peu sinistre, le son d’une défaite.

    Roger fini son intervention le poing levé, en vieux Kämpfer. Une très belle image, du Waters tout craché. Une fine bruine se met à tomber, encore quelques photos et il repart.
    Les organisateurs se congratulent, répondent aux interviews, d’autres remballent la sono et les calicots. Les gens se dispersent. Un groupe de lycéens s’agglutine un peu plus tard devant la fresque, attentifs à leur guide. Ils ne savent pas que 10 minutes plus tôt, un des gars à l’origine de cet histoire-là était au même endroit.
    Je repars vers OstBahnhof. Contente d’avoir été présente. Pour Roger. Pour pouvoir aussi dire plus tard que je n’avais pas que signé une pétition en ligne, que j’étais venue aussi faire acte de présence pour dire non.
    Espérons que la couverture médiatique remettra en avant cette lutte contre la bêtise de la municipalité.

  • Nat

    Arrggh moi pas avoir vu ton méga commentaire avant !
    Merci pour la description, je m’y serai crûe :)
    Quant au mur et les Berlinois, je pense que tu es un peu rude: que les gens ne sont pas responsables de ce qu’il se passe mais la politique mise en place depuis des années (les terrains ayant été vendus il y a déjà belles lurettes ce me semble) est plus que destructrice … ma foi, au moins ça permet de voir des idoles hein Hélène (attention les vacances quoi!!) ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *