bière maison en fût

Brassage de 50 litres de bière en fût de chêne !

Cette année pour la Saint Patrick il n’y aura pas de concours bière mais un roman-photo sur une expérience faite le mois dernier avec mon pote de brassage berlinois Stefan.

50 litres cela parait beaucoup et pour cause ! Mon cuiseur Weck a une capacité de 30 litres maximum, ce qui m’autorise à faire une grosse vingtaine de litres de bière à chaque brassage. Alors comme je ne vais pas acheter une seconde marmite et surtout que je n’ai pas 4 bras (Vishnu c’est moi?), nous avons décidé d’associer nos ressources pour confectionner cette nouvelle bière maison ! Une collaboration houblonne que je vais vous conter de ce pas.

Brassage de 50 litres de bière en fût de chêne

Quand Stefan m’a dit avoir acquis depuis de nombreux mois un fût en chêne de 50 litres, je n’ai pas eu d’hésitation pour lui proposer de brasser cette bière à deux. La recette est simple: brassage d’une double bock brune légèrement épicée au gingembre et au poivre asiatique. Voici quelques photos de la journée de brassage et de la préparation du fût.

Voici la bête: neuve et sentant bon le sentier boisé !

Épeautre, seigle et orge. Un seau de préparation maltée chacun.

Un moulin à grains activé par une perceuse. Rapide et chic :D

Let the party begins !

Et c’est parti pour des heures de brassage en folie.

Grâce au site Bière à la main, j’ai fabriqué un seau de filtration.

Cela fonctionne plutôt bien, en tout cas mieux que mon ancien système.

Quel joli gâteau de drêches.

Plusieurs heures plus tard, on approche de la fin du brassage. Mes mains étaient un peu trop prises, ce qui explique cette time lapse sans photo. Et pour résumer, la fermentation a duré deux petites semaines à environ 20 degrés.

barrique de bière maison

Ensuite Stefan a préparé le fût pour le transvasement de la bière.

barrique de bière maison

En premier, il fallait remplir d’eau le fût et le vider plusieurs fois pour que le bois s’imprègne.

barrique de bière maison

Comme on peut le voir l’eau coulait bien de tous les bords au début et il a fallu environ 24 heures jusqu’à ce que le fût puisse devenir entièrement hermétique.

La baignoire a une tout nouvelle utilisation.

Voici enfin le moment tant attendu: le transvasement des fûts de fermentation dans la barrique.

Et maintenant me direz-vous? Et bien y’a plus qu’à stocker le fût et qu’à attendre … 6 mois ! Oui c’est dur, mais c’est pour la bonne cause. Rendez-vous en août pour la dégustation de cette double bock :D

Alors vous en pensez quoi? Aimez-vous les bières vieillies en fût de chêne?

Des bises et une bonne petite pinte aujourd’hui pour la Saint Patrick ! Au fait j’suis sur Facebook un peu plus que sur le blog, abonnez-vous et viendez voir ce qu’il s’y passe –> @biereberlinrock

19 commentaires sur “Brassage de 50 litres de bière en fût de chêne !”

  1. Bonjour, c’est une idée qui végète dans mon esprit depuis pas mal de temps. Mais n’ai jamais tenté !

    La grosse question de je me pose, c’est sur la pression exercée dans le fut par la fermentation pour le coté « bullé » de la bière …. N’y a t’il pas risque que le « bouchon » de la barrique ne finisse par sauter ?

  2. Hello Nicolas, et bien comme c’est ma première bière en fût, j’espère que tout va se dérouler comme sur des roulettes :) Mais j’imagine que c’est bon, sinon comment feraient les autres brasseurs?

  3. Août pour la déguistation… parfait comme timing ;) :D
    ça donne envie !

  4. Ahh j’en conclus que tu viens refaire un tour par ici cet été? Je serai probablement en vacances pendant 2 semaines, croisons les doigts pour que l’on puisse se voir cette fois :)

  5. Oeuf (de Pâques) course ! Elle devrait bientôt être mise en bouteille…à voir si j arrive à attendre le mois d aout avant une petite dégustation mais je pense que nous connaissons toutes les deux déjà la réponse ;)

  6. Bonjour :)

    J’ai une petite question, pourquoi attendre 6 mois pour donner le pétillant de la bière?
    Car habituellement lors d’une mise en bouteille traditionnel, je compte moins de temps. :)
    Qu’est ce qui change d’un pont de vue des levures?

    Merci , Dorian

  7. Hello Dorian,
    en fait la bière était dans le fût tout ce temps et elle vient à peine d’être mise en bouteille. Perso j’aime bien attendre le plus longtemps possible avant de la déguster, d’où les 6 mois d’attente qui n ont rient à voir avec le pétillant :)

  8. Hello ! alors cette bière, qu’à t’elle donné ? est-ce une réussite ? :)

  9. C’est une très belle réussite en effet. Goût subtil boisé, une toute petite note de gingembre et une bonne teneur en alcool. Le seul bémol c’est qu’il n’en reste plus que quelques bouteilles! Je vais quand même essayé de garder cela précieusement sur plusieurs mois. Bref, à recommencer :D

  10. Hello – tu as refait une refermentation en bouteilles après les 6 mois de garde ? bien envie de me lancer ;)

  11. Hello Fred,
    oui oui refermentation en bouteille avec ajout de levure. Au final: la meilleure bière que j’ai eu l’occasion de faire, délicieuse !! je ne puis que te conseiller de te lancer si tu as un fût à disposition pour une durée aussi longue :)

  12. Je n’arrive à faire afficher la recette!
    Pour le brassage peut-on le faire en deux chaudrons séparés?
    Pour le vieillissement, à quelle température pour six mois?
    Merci.

  13. Bonjour René, la recette n’est pas fournie dans l’article du coup je ne sais pas ce que vous essayez d’afficher :) Nous avons en effet fait cette recette dans deux marmites séparées de 25 l environ chacune. Le fût était dans un appartement à une température de 12-15 degrés environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *