Tout est bon dans la bière maison ou comment cuisiner à partir des drêches de la bière

Chers amis zythologues,

alors que je réfléchis intensément depuis des semaines au prochain article du blog (qui sera sur la musique à Berlin ouest ouais ouais) et que je n’arrive pas à écrire quoi que ce soit, m’est enfin venue l’illumination : mais bien sûr la bière ! (tu remarqueras que l’illumination vient souvent à l’évocation de ce breuvage malté délicieux huhuhu).

Donc la bière…résumé des 10 derniers épisodes.

Depuis quelques semaines, les températures ont chuté drastiquement au Pôle Nord à Berlin et quand dehors il fait très froid, dedans il se passe des choses pas très catholiques. Les grosses marmittes ressortent du placard, les grains sont moulus et les recettes de bière sont essayées presque aussi vite qu’elles ne sont créées sur le papier. Donc la bière est brassée et après le désespoir revient…il faut attendre et attendre et attendre avant de la gouter.

Mais cette fois-ci, j’ai enfin trouvé le moyen de prolonger le plaisir un peu plus longtemps: j’ai cuisiné avec les restes des grains (les drêches que ca s’appelle) et c’est une belle réussite !

Récupérer, sécher, mixer, tamiser et cuisiner avec des drêches

Haaaa c’est donc pour cela que le titre est tout est bon dans le cochon la bière maison ! Si je t’ai embrouillé avec cette introduction toute en longueur, ce n’était bien sûr pas mon intention mais disons que le samedi matin, c’est parfois dur d’avoir une pensée logique et critique ou une pensée tout court.

Donc: quand tu brasses une bière d’une vingtaine de litres, tu utilises plus ou moins 5 kilos de grains. Ceux-ci sont en général jetés après la brassage, ce qui fait quand même beaucoup de peine. Certains brasseurs possédant des animaux les donnent à leurs chèvres et à leurs poules. D’autres en réutilisent une partie pour cuisiner. Et justement c’est cela qui nous intéressent aujourd’hui.

Voici à ressemble la quantité de grains utilisés (chaque seau contient environ 5 kilos de malt et d’orge).

grains bière

Lorsque la filtration du moût est finie, il reste ce que les amateurs appellent le gateau de drêches, soit les grains restants après le brassage.

gateau drêches

Et comme je n’ai pas de ferme, je ne peux pas en faire profiter des zanimaux heureux comme ceux-ci (attention instant mignonnerie).

drêches animaux

Comment faire sa farine de drêches?

En fait c’est assez simple. Il suffit d’étaler les grains sur une plaque à mettre au four. Il était conseillé d’enfourner à 150 degrés mais j’avais l’impression que ça les brulait en surface donc j’ai mis le four à 100 degrés et j’ai retourné plusieurs fois pendant une à deux heures. Une fois fini, ça sent même particulièrement bon !

drêches séchées

Ensuite il faut tout mixer et tamiser le plus gros. On peut faire plus fin mais c’est déjà assez long et chiant avec mon petit tamis. À priori cela se conserve assez bien plusieurs mois, soit en bocaux ou soit au congélo.

drêches tamis

Après tamisage, il ne reste plus grand chose de cette belle plaque de cuisson. La prochaine fois, je garderai les 5 kilos! En tout cas c’est un chouette recyclage de matières premières.

farine drêche

Ce ne sont pas les recettes qui manquent mais c’est définitivement cet article du blog Longue Vie qui m’a décidée à passer à l’action. Hier j’ai fait un premier essai de crackers avec 50% de farine blanche et 50% de farine de drêches: superbe ! Bon mes crackers étaient bruns et j’avais un peu peur que le tamissage approximatif soit rêche au goût mais pas du tout (rêche – drêche – hum intéressant !). Mais au final pas du tout, ce qui m’encourage à faire aujourd’hui des mini crêpes :D Et comme je suis très nulle en lançage de crêpes, voici à quoi elles devraient donc ressembler dans le meilleur des mondes !

Source image: http://longue-vie.fr

Par contre c’est extrêmement bourratif: deux crêpes et  hopla, je retourne dormir moi ! Ma comparse de blog MesserGaster risque de s’attarder sur cet article avec l’eau à la bouche…c’est bien ce que je disais en début d’article: tout est bon dans la bière maison ! Et vous, vous  réutilisez aussi vos drêches ou vous avez des recettes à me conseiller? Laissez-moi vos suggestions, c’est juste en dessous que cela se passe :)

Envie de lire d’autres articles géniaux? Par ici mon kiki: