Huit musiques spécial Berlin ouest

Ce qu’il y a de bien dans le fait d’avoir un blog depuis des lustres (8 lustres pour être précise), c’est qu’on peut repiocher des tonnes d’infos dedans pour confectionner des nouveaux articles palpitants. En l’occurrence, du rock et du Berlin ! Évidemment je voulais faire cet article depuis des mois voire des années ! Que dire à part que je vais essayer de me faire pardonner avec ces quelques bons morceaux de musique mis complément dans le désordre ou presque car dans le chaos règle l’ordre mouhahaha!

Tangerine Dream – Love On A Real Train

Groupe créé dans les années 1960, il est l’un des pionniers de la « Berliner Schule« , l’école de musique électronique berlinoise qui fait la part belle aux synthétiseurs et aux ambiances atmosphériques. Peut-être pas la meilleure chanson pour commencer cette liste, mais la plus apaisante en tout cas !

Lou Reed – Berlin

Période berlinoise pour le new-yorkais, il partagea même un appartement avec David Bowie et Iggy Pop.

David Bowie – The Berlin Trilogy

Qui pense Berlin, pense Bowie. Et comme j’ai déjà parlé en long en large et en travers de Heroes, aujourd’hui voici les 3 albums de la Berlin Trylogy que David Bowie enregistra à Berlin ouest à la fin des années 1970.

Iggy Pop – Dum Dum Boys

The idiot, premier album solo post USA d’Iggy Pop, produit et arrangé par Bowie encore et toujours.

Brian Eno – Third Uncle

Ami de Bowie pour lequel il participera à la Berlin Trilogy, Brian Eno est un surdoué des arrangements et des expérimentations sonores. Voici une de ses compositions de son second album.

Einstürzende Neubauten – Sehnsucht

Musique industrielle, bruit, post-punk….difficile de mettre une étiquette sur ce groupe berlinois créé en 1980 et toujours actif! Si vous voulez écouter Interim Lovers, c’est par ici mon kiki.

Nick Cave and the Bad Seeds – From her to Eternity

Un Aussies chez les Wessies! Nick Cave est venu s’installer avec les membres de son ancien groupe « The Birthsday Party » à Berlin avant de mettre un terme à ce groupe et de fonder celui à succès Nick Cave & the Bad Seeds avec Blixa Bargeld du Einstürzende Neubauten.

David Hassehoff – Looking for Freedom

Bon ok, The Hoff n’est pas ce que l’on peut appeler une figure emblématique de Berlin ouest. Mais la veste lumineuse et le kitch global en font une bonne dernière chanson à rajouter à cet article.

Bonus:  le film B-Movie

Sorti en 2015, le film »Lust & Sound in West Berlin » retrace 10 ans dans la vie de Mark Reeder, un producteur de musique vivant dans la capitale allemande depuis 1978. On y voit les années 1979 à 1989 et la scène culturelle et musicale de cette époque révolue et trépidante qu’était Berlin il y a encore peu de temps.

En attendant le prochain article (qui sera soit sur de la cuisine ou soit sur de l’escape room berlinoise), tu peux te cultiver un peu plus sur cette thématique inépuisable qu’est le rock berlinois et même mettre un commentaire pour me faire part de tes chansons berlinoises préférées: