Grande enquête pour nous cher(e)s ami(e) de Berlin

Aloha !

Alors que les élections européennes auront lieu d’ici la fin du mois dans les 27 pays de l’Union Européenne et que certains se prennent la tête sur la définition et l’interprétation des mots expatriation-immigration, d’autres ne perdent pas le nord et font des choses concrètes. C’est le cas de Minor, un institut allemand pour l’éducation et la recherche, qui mène en ce moment une enquête auprès des expats-immigrés de Berlin pour le compte du gouvernement du Land de Berlin, afin d’en savoir plus sur leur situation et de pouvoir faire des recommandations pour pouvoir l’améliorer. Maëlle, chargée de ce projet et lectrice assidue du blog hum hum, m’a donc fait parvenir cette enquête et les raisons d’y répondre. Voici le topo.

Enquête auprès des citoyen·ne·s européen·ne·s établi·e·s à Berlin

Le gouvernement du Land de Berlin s’intéresse à la situation des 285.000 citoyen·ne·s européen·ne·s établi·e·s à Berlin. Une enquête en plusieurs langues doit permettre d’en savoir plus sur les raisons de leur venue à Berlin, leur intégration (notamment sur le marché du travail) ou encore leurs expériences avec les administrations allemandes telles que l’Arbeitsagentur ou le Jobcenter.

jobcenter und arbeitsagentur[3824]

L’immigration, clef du boom démographique berlinois

Les ressortissant·e·s étranger·ère·s représentent une part de plus en plus importante de la population berlinoise. Ainsi, les trois quarts de la croissance démographique que connaît la ville depuis dix ans est à leur attribuer. Aujourd’hui, 7,6 % des Berlinois·e·s sont des citoyen·ne·s européen·ne·s (sans compter les Allemand·e·s). Depuis 2008, leur nombre a augmenté de 82,6 %. Plus de 80 % d’entre eux sont originaires de dix pays : Pologne, Bulgarie, Italie, Roumanie, France (20.280 personnes), Royaume-Uni, Espagne, Grèce, Croatie et Autriche. Nous avons analysé les derniers chiffres de la population ici.

entwicklung_communities_berlin_2[3823]

Des résultats pertinents pour des mesures concrètes

Minor – Projektkontor für Bildung und Forschung est une organisation à but non lucratif et s’intéresse déjà depuis plusieurs années au phénomène de la migration intra-européenne vers Berlin. Grâce à une enquête menée en 2015, des premiers éléments ont pu être rassemblés sur ce sujet. Les résultats ont été publiés et ont notamment servi de base à des recommandations au gouvernement du Land, à des mesures concrètes et au lancement de projets pilotes pour améliorer la situation des citoyen·ne·s européen·ne·s à Berlin.

La nouvelle enquête a été lancée début mai et sera en ligne jusqu’au 5 juillet 2019. Elle fait partie du projet „Gute Arbeit für zuwandernde EU-Fachkräfte in Berlin“, lancé en janvier 2017 et financé par le Département du Sénat de Berlin en charge de l’Intégration, du Travail et des Affaires Sociales (Senatsverwaltung für Integration, Arbeit und Soziales). Les résultats collectés feront l’objet d’une analyse statistique et seront publiés.

Afin de permettre à un grand nombre de citoyen·ne·s européen·ne·s de partager leur expérience à Berlin dans le cadre de cette enquête et, ainsi, d’aboutir à des résultats significatifs, Minor veut diffuser l’enquête le plus largement possible. L’équipe de Minor serait reconnaissante pour tout soutien dans cette démarche.

alle wege fuehren nach berlin[3825]

Pour répondre à l’enquête de Minor, il vous faudra 10 petites minutes. Cliquez ici pour commencer: www.soscisurvey.de/migration2019

N’hésitez donc pas à donner quelques minutes de votre temps et à partager cet article pour accroire la résonance de ce projet.

Pour continuer votre lecture sur le blog, voici deux articles tout à fait à propos (ou presque):

Au fait j’suis sur Facebook un peu plus que sur le blog, abonnez-vous et viendez voir ce qu’il s’y passe –> @biereberlinrock