Une bière sans alcool qu’elle est bonne: Erdinger Alkoholfrei

Chers amis de la bulle houblonne,

aujourd’hui je vais parler spontanément ou presque d’une bière du jour pas comme les autres: la bière sans alcool! Parce qu’en Allemagne tu en trouves et qu’en plus elle n’est pas dégueulasse! Mais il a fallu chercher et parmi celles testées il y a eu:

  • la Becks Blue, aussi crade que la Becks normale
  • la Jever Fun, qui n’a de fun que le mot
  • la Störtebecker Frei-Bier, mais pour le coup je préfère leur bière au Whisky

Et pas plus tard que cette semaine, j’ai trouvé et adopté la bière Erdinger Weißbier Alkoholfrei.

Peut-être parce que c’est une bière blanche et que normalement c’est pas mon dada, mais je dois dire que c’est un très bon substitut en soirée. J’en ai trouvé dans 2 bars et une salle de concert cette semaine, alors j’imagine que je ne suis pas la seule convaincue par la chose.

C’est la bière sans alcool (0,5% d’alcool) préférée des sportifs car c’est « isotonic » et puisque ce week-end c’est le 43ème marathon de Berlin, Erdinger rappelle gentiment sur son site que la bière sans alcool:

  • stimule le système immunitaire
  • favorise la performance physique et mentale
  • aide à maintenir une activité normale des muscles
  • assure un métabolisme énergétique et équilibré
  • a un effet positif sur le système cardiovasculaire

Tout cela et bien sûr ne pas avoir la gueule de bois ahum…Et pour ceux qui sont moins sportifs, je rappelle que Berlin est aussi génial en Automne!

Du coup je me suis intéressée à la fabrication de la bière sans alcool car dans mon petit esprit de brasseuse torturée, je sais que la bière devient de la bière à cause de la fermentation (qui produit donc de l’alcool). Comme le dit le site houblon.net:

« Alors d’abord, les bières sans alcool en contiennent quand même un tout petit peu : moins de 1,2%, c’est la réglementation. Il existe plusieurs techniques. Par exemple une fermentation très courte pour avoir peu d’alcool. Seulement, problème, vous avez moins de bulles, parce qu’elles proviennent de la fermentation. Les fabricants rajoutent donc du gaz carbonique. »

Et oui, la fameuse bombonne à soda! Pour la fabrication maison, on repassera. Allez, d’ici à ce que je me laisse aller là dedans, j’ai d’autres bières à fouetter! Si vous avez une bière sans alcool sympa à me conseiller, n’hésitez pas! Des bises mes petits marathoniens berlinois!