La chanson du jour: Aurelie – Wir sind Helden.

La chanson du jour: Aurelie – Wir sind Helden.

Aujourd’hui cher lecteur attentif et passionné, tu vas découvrir le groupe allemand de musique (ou de musique allemande au choix) Wir sind Helden et notamment de la chanson Aurélie.

Pour la bio du groupe, Wikipédia c’est pas pour les chiens. Sinon pour la chanson, elle est marrante et retrace les sentiments que peut ressentir une française en exil en Allemagne et plus précisément la différence de culture au niveau de la drague franco-allemande (j’vous jure les filles, c’est pas facile, même pour votre dévouée serviteur!)(Ce qui est étrange étant donné la réputation de chaudasse qu’on a ici...moi je dis que je suis suisse des fois, ça calme tout de suite).

Avant de passer à la chanson en elle-même, j’vous invite au passage à lire le très bon article d’Anna Patton sur la drague allemande ressentie par les françaises ici.

La traduction des paroles de la chanson est là, bande de petits francophones va:

L’accent d’Aurélie est sans aucun doute très charmant
Même quand elle ne parle pas, on reconnait qu’elle est magnifique
Elle a un charme fou
Ses cheveux sont comme la mer et les blés
Et même chauve, chacun viendrait lui manger dans la main

Mais Aurélie ne comprend pas
Elle se demande chaque soir
« Mais quand donc m’aimera enfin quelqu’un ? « 

[Refrain]
Aurélie, c’est pas comme ça que ça fonctionne
Tu en demandes beaucoup trop,
Les Allemands flirtent très subtilement

Aurélie, tu plais beaucoup aux hommes ici
Dans la rue, chacun se retourne sur ton passage
Mais tu ne les remarque pas, car ils ne te sifflent pas
Et quand toi tu siffles, ils prennent la fuite
Tu dois savoir qu’ici on fait pas comme ça

Ah, Aurélie, en Allemagne, l’amour demande du temps
Ici, on a besoin de quelques jours avant de faire le premier pas
Les semaines suivantes, on discute
On veut tout savoir
Et c’est seulement à partir de ce moment là qu’on se donne rendez-vous quelque part

[Refrain]

Aurélie, tout n’est vraiment pas aussi simple

Ici ont d’autres mots un poids totalement différent
Tous les garçons voudraient te baiser les pieds
Même les beaux gosses
Mais tu ne le remarque pas
Parce qu’il parle de foot en même temps

Ah, Aurélie, tu me demandes de t’expliquer
Comment dans ce milieu les Allemands se reproduisent
Quand les fleurs et les abeilles de Berlin ne font rien d’autre que sourire
Et se font des montagnes pour la question du butinage (1)

[Refrain]

Quelle vision des françaises j’vous jure!

Au passage, voici un autre clip du groupe avec la chanson « Nur ein Wort » (seulement un mot), aux accents pop bien prononcés, mais qui passe bien quand même. Je sais que je suis en train de compromettre mon image de hard-rockeuse mais même les meilleurs ont des instants de faiblesse!

http://www.wirsindhelden.de/

Tata Nat est sur le qui-vive et t’a fait une petite liste bien de chez elle (donc de derrière les fagots huhu) pour te cultiver en toute simplicité.