de Berlin

Berlin, capitale de l’Allemagne, mais surtout capitale de toutes les folies et de la fête continue.

La ville mérite bien ce statut et les clubbers d’un week-end ne manque pas. Mais que l’on ne s’y trompe pas: si Berlin attire pour son côté festif et culturel, elle n’en reste pas moins une ville presque entièrement détruite pendant la guerre et divisée jusqu’à la chute du mur.

Place des intitutions fortes du pays, elle reste néanmoins très endettée et affiche encore un taux de chomage moyen de 15,5 %, voire plus suivant les quartiers.

La réalité économique est à prendre en considération, surtout lorsque l’on ne parle pas allemand: facile pour s’amuser, il est en revanche plus dur (mais pas impossible!) de trouver un emploi stable et correctement rémunéré.

Mon conseil: investissez dans des cours de langue dès votre arrivée. Les écoles pulullent un peu partout et les prix restent abordables.

Et comme l’a dit si bien le maire Klaus Wowereit, « Berlin ist arm aber sexy », soit pauvre mais sexy. Vous voilà fixé.